Luna Mae London

Le luxe ultime: de la lingerie faite sur mesure. Une histoire de passion, de dentelle, de soie… et de savoir-faire

 
IMG_0488.jpg
 

La nouvelle boutique de Luna Mae London a ouvert ses portes en octobre 2017. Dans la rue la plus chic du quartier de Belgravia. Ses voisins immédiats ne sont autres que Philip Treacy, LE chapelier star (non, modiste n’est pas employé au masculin, paraît-il…) des membres de la famille royale et des mondaines dorées sur tranche de Hongkong à Beverly Hills (« le créateur de chapeaux le plus demandé au monde » selon ses propres termes et son site internet), quelques boutiques de couturiers que s’arrachent toutes les fashionistas de la planète, un fleuriste célèbre et la plus élégante parfumerie de Londres. 

                   Le style et les créations raffinées de Luna Mae se fondent parfaitement dans l’atmosphère exclusive, synonyme de luxe plus ou moins discret mais toujours exceptionnel, d’Elizabeth Street. Conviée à une soirée privée organisée par Mayfair Networking Agency pour présenter à quelques happy few les modèles de la collection Printemps, la première chose que j’ai remarqué -il eut été difficile de faire autrement… -  fut l’ invraisemblable Ferrari, racée et insolente à la fois, clairement rarissime et, surtout, hors de prix, d’une couleur jaune d’œuf trop coûteuse pour être juste ridicule, parquée (mal mais avec une classe négligente et un je-m’en-foutisme assumé) pile devant la ravissante vitrine à l’ancienne du no 75. Le ton était donné : les fragiles et délicats bijoux de tulle brodé exposés sous les lambris de la délicieuse boutique derrière le rutilant bolide n’ont rien des sous-vêtements standardisés et réalisés en masse par de petits mains d’ouvrières exotiques et sous-payées, disponibles partout et privilégiés, faute de mieux, par la porteuse de lingerie lambda – vous, moi, nous toutes ou presque, chères sœurs en féminité. Non, là, il s’agit du rêve matérialisé de toute amoureuse de lingerie féminine – oui, dont moi… - aspirant à pouvoir, au moins une fois dans sa vie, avoir le privilège de se sentir parfaitement belle, séduisante et surtout, merveilleusement bien dans des pièces de lingeries parfaitement adaptées à elle. Car faites pour elle, littéralement. Des créations à ses formes et taille, sur mesure et sur commande. Le nec plus ultra du luxe conjugué en dentelle arachnéenne et déshabillés de soie. Aussi confortables qu’une paire de vieilles pantoufles de cuir faites et formées à son pied – si vous me pardonnez la trivialité de la comparaison, s’agissant ici de merveilles d’un raffinement et d’une finesse sans pareilles. Mais c’est l’idée… Un rêve encore à réaliser, en ce qui me concerne. Il me faut bien l’avouer, quoiqu’à regret : le statut de rédactrice indépendante, d’écrivain, de spécialistes ès soies rares et parfums de niche est certes réconfortant pour l’âme et revigorant pour l’ego (ou inversement…), mais beaucoup, beaucoup moins pour mon compte en banque. Hélas. Mais enfin, un rêve qu’il m’était au moins permis de contempler ce soir-là, pour quelques heures de pur bonheur futile entièrement assumé, en sirotant des coupes de Veuve Clicquot rose – enfin, rosé… - et en grignotant quelques délicieux petits-fours. Tout en admirant le travail exceptionnel des couturières et brodeuses spécialisées, réalisé sur les adorables et si fragiles créations exposées. Ou présentées par les deux charmantes demoiselles évoluant avec la grâce d’elfes girondes et en très petite tenue sous les girandoles dorées de ce charmant petit boudoir au décor de bonbonnière.

 
IMG_0006.JPG
IMG_0037.JPG
 

La jeune -et incroyablement douée – créatrice et propriétaire de Luna Mae est Claudia Lambeth. Elle a lancé sa marque il y a quelques années en commençant par offrir à un cercle de clientes - qui devait très rapidement s’élargir - de la lingerie réalisée sur-mesure. Les premières présentations comme les essayages étaient alors réalisés « à domicile » pour chaque cliente : suite d’hôtel ou résidence privée, même à l’autre bout du monde. Son objectif, dès le départ, était d’offrir à chaque femme pouvant se le permettre le luxe d’une confection exactement adaptée à elle, doublé d’un savoir-faire professionnel exceptionnel : elle s’est donc attaché le talent des meilleurs modélistes et couturières spécialisées de Grande-Bretagne. Et est devenue rapidement une référence. Une véritable maison – au sens utilisé dans la haute-couture. Synonyme d’excellence et de savoir-faire. Car Luna Mae est une marque qui s’est depuis établie solidement comme la quintessence et le summum de la très belle et très exclusive lingerie sur-mesure. Une réputation amplement méritée !

 
IMG_0051.JPG
 

Ah… j’allais oublier. Un dernier mot à ce sujet, mais de première main, si j’ose écrire, et venant d’une experte : Cat est l’heureuse – et fière – propriétaire de quelques-unes des merveilleuses et très exclusives créations de Luna Mae… Elle m’a confirmé que ces pièces de lingerie de luxe, belles autant qu’originales, ne sont pas seulement faites avec un soin et une dextérité exceptionnels, mais qu’elles sont aussi incroyablement agréables à porter. La preuve en soie, tulle, perles et talent que sensualité et élégance peuvent s’unir pour le meilleur…. Et la perfection pure. Enfin, lorsqu’elles sont signées Luna Mae. Oui, je vous rassure : la vengeance de Cat sera terrible, n’en doutez pas. Pour avoir osé dévoiler un secret si intime et si bien gardé, je m’attends à devoir assumer, sous couverture (en duvet ?) un reportage en immersion dans un élevage d’oies à foie gras quelque part au fin fond du Périgord. Ou quelque chose dans ce genre. Promis. Je vous tiendrais au courant, si je suis encore en état de le faire !

Luna Mae London - No.75 Elizabeth Street - Belgravia -  Londres SW1W 9PJ

www.lunamaelondon.com