Lettre à un Robuste et Modeste Serviteur

Batteur de cuisine à main ou mécanique dit « à démultiplication » en métal et plastique, années 1950
 

 
batteur d'oeufs copie.jpg
 

Cher Batteur Mécanique à Démultiplication…

Vous me permettrez de vous appeler Jeeves ? Oui, comme Réginald, ce parangon des vertus idéalisées du majordome anglais depuis 1917. Un cousin humain à vous, je crois ? Avec qui vous partagez, c’est un trait de famille depuis l’ère victorienne, ces merveilleuses qualités qui font l’orgueil d’un serviteur de confiance : loyauté, fiabilité, discrétion et robustesse. Comme les scouts de Lord Baden-Powell, votre devise devrait être inscrite en lettres d’or sur le plastique rouge de votre si ingénieuse poignée : « Toujours prêt ! ». A monter des blancs d’œufs en neige. Battre une omelette. Fouetter une crème. Ou émulsionner une soupe de légumes. Vous êtes le Roi de la Mousse ! L’Empereur des Sabayons ! Le Phoenix des Cuisines bien Tenues ! Mais je m’égare… l’émotion, sans doute, au souvenir de tant de merveilles gastronomiques, humbles ou extravagantes, que ma gourmandise vous doit.

Cher Jeeves, donc. Les origines de votre famille se perdent dans la nuit des temps… noble et ancienne famille de loyaux serviteurs, les Fouets-à-Main. Du plus humble au plus sophistiqué, on en retrouve des représentants sur toute la planète, et à toutes les époques. Votre branche, elle, semble remonter à une invention américaine du milieu du 19e siècle, mais vos origines sont confuses, plusieurs inventeurs se disputant la paternité de ce modèle amélioré, à pièces rotatives, rapidement devenu un « must » industriel à bas prix indispensable aux ménagères. Vous êtes vous-même, mon cher Jeeves, un sublime modèle typiquement 1950, dans ce ton crème si cher aux fabricants de matériel de cuisine de l’époque. Mais avec une touche de rouge franc follement audacieuse : c’est la modernité triomphante des Trente Glorieuse qui s’impose, que diantre ! Un exemple merveilleux du tout-plastique d’un monde vibrionnant de jeunesse et d’énergie, tournant le dos au passé si sombre qui marqua le début du siècle… et qui n’avait pas encore découvert, horrifié, que ce matériau devenu omniprésent s’entassait en un continent géant, et flottant, au gré des courants marins.
Cher, très cher Jeeves : votre génération a été détrônée par de ventrus appareils électriques se targuant de fouetter, trancher, râper, malaxer avec une implacable et inhumaine efficacité. Mais vous demeurez, prêt à servir, humble et fier, dans votre livrée plastifiée-si-pratique-à-laver-petite-Madame, déterminé à nous concocter encore très longtemps, pour peu qu’une main aimante vous sorte du placard aux souvenirs, des merveilles culinaires dont vous avez su demeurer l’irremplaçable chevalier servant. Jeeves : je vous aime !

 

* collection privée S.L.Mehr